Addenda tardifs à la saison de reprod... Log Out | Accueil | Recherche
Modérateurs | Fiche perso

SPM aviAvis » Autres informations aviaires » Addenda tardifs à la saison de reproduction 2017. « Précédent Suivant »

Auteur Message
Haut de pageMessage précédentMessage suivantBas de page Clic droit puis 'copier le raccourci '. Peut ensuite être collé comme lien dans une réponse.

Bernard
Identifiant : Bv

Inscrit: 04-2016
Envoyé mercredi 13 septembre 2017 - 23h44:   

commentaire


commentaire

Salut

Permettez-moi de vous envoyer deux données oubliées, concernant la saison de reproduction sur St Pierre, que je n'avais pas transmises dans les temps. Désolé pour le retard, mais je ne connais pas les dates limites d'envoi des données.

Au printemps dernier, j'ai pu faire un suivi d'une nichée de Grand corbeaux, localisée à bonne hauteur sur une corniche de la carrière de St Pierre. Il y avait là quatre petits, sous la surveillance des parents. Leurs cris incessants les rendaient facilement localisables.

-  Le 12 juin l'un des petits sort du nid, mais n'ose pas prendre son envol, il passera la nuit sur une autre corniche à côté de là. Le lendemain les quatre petits quittent le nid définitivement. Mais comme je n'ai pas pu assister à l'envol, par acquis de conscience, je suis tout de même allé voir au pied de la falaise pour m'assurer qu'aucun jeune ne s'était crashé à l'envol. N'ayant rien trouvé, j'en ai conclu que tout s'était bien passé pour eux. Il y avait d'ailleurs de l'agitation au somment de la carrière, les adultes seuls étaient visibles mais semblaient inquiets, je suppose que les petits étaient là haut avec le reste de la famille. Sur la photo, le nid est signalé par le cercle rouge, entourant une zone blanche due aux fientes des oiseaux.

- Le même jour, lors d'une prospection du littoral, j'ai fait décoller malgré moi, sous mes pas, un Chevalier grivelé. Cependant l'oiseau ne s'est pas vraiment éloigné de moi, il est resté à une dizaine de mètres à peine, en faisant le fameux numéro de l'oiseau blessé pour éloigner les intrus. En l'occurrence j'étais cet intrus, et il m'a suffit de tourner la tête en direction de l'endroit d'où s'était soudainement envolé le limicole pour découvrir un nid, avec quatre œufs admirablement disposés, seulement protégé par une grosse pierre le surplombant. J'ai pris la photo ci-jointe et me suis aussitôt éloigné pour permettre à l'oiseau de regagner son nid rapidement, la température ambiante étant plutôt fraîche ce matin là. Ce n'est pas la première fois que j'assiste au numéro de l'oiseau blessé de la part d'un Chevalier grivelé, j'avais déjà observé ce comportement du côté de la Pointe au diamant, et l'an dernier au bord de l'étang de Savoyard, mais c'est la première fois que je découvre le nid.

Je tiens à remercier Pascal pour son aide précieuse concernant le redimensionnement des photos.

Participez à la discussion
Message:
Gras Italique Interligne Créer un hyperlien Insérer  un émoticône

identifiant : Information d'envoi:
Cet espace est réservé. Seuls les utilisateurs inscrits et les modérateurs peuvent y écrire des messages.
Mot de passe :
Envoyer:

Accueil | Depuis hier | Sur 7 jours | Vue d'ensemble | Recherche | Guide | Logiciel Administration


Vue satellite | Vue Radar | Cyclones | Air | Canada | Météo France